connaître ses prospects btob prospection commerciale

Comment améliorer votre prospection commerciale BtoB ?

Sachant que seuls 1 à 2% des cold calls aboutissent à un rendez-vous, ne perdez plus votre temps à appeler des prospects sans intérêt ! Pour améliorer les résultats de votre prospection commerciale BtoB, suivez ces 3 étapes et aidez-vous des outils de sales intelligence d’aujourd’hui.

 

Apprendre à connaître ses prospects

Comme toute équipe commerciale, vous devez régulièrement renouveler votre fichier de prospects. Et comme tout le monde, vous êtes beaucoup moins à l’aise avec des personnes que vous ne connaissez pas du tout. Quel est le meilleur contact à appeler : le responsable commercial ou le directeur des ventes ? Quelles sont les contacts qui vont participer à la décision dans cette société ? L’entreprise est-elle en phase de croissance ? Recrute-t-elle en ce moment ? Ce Dominique est-il un homme ou une femme ?

Comme pour un entretien d’embauche (mais oui !), il vaut mieux se renseigner sur l’entreprise que l’on souhaite séduire : est-elle présente à l’export ? A-t-elle un site en plusieurs langues ? Y a-t-il une vague de recrutements chez elle en ce moment? La société utilise-t-elle des outils marketing, digitaux particuliers ? Si vous connaissez déjà un certain nombre de réponses, vous serez d’autant plus efficace quand vous aurez votre prospect au bout du fil, et vous l’impressionnerez même par votre maîtrise des sujets.

critères technologie web prospection commerciale

 

Le petit plus : apprenez à trouver le détail qui permettra d’engager la conversation. L’entreprise recrute en ce moment un nouveau Directeur Marketing ou un DPO ? Son bénéfice est en forte croissance ? Elle vient de faire une énorme levée de fonds ? Voilà d’excellents points d’appuis pour briser la glace !

Vous pourrez trouver toutes ces informations sur le Web. Mais si vous utilisez Mixdata, elles seront toutes regroupées en un seul endroit : un excellent moyen de gagner du temps !

 

Entretenir la relation

Vos prospects ne sont pas tous au même niveau d’avancement dans leur processus de décision. Pour ne pas arriver trop tôt ou trop tard, échangez avec eux et surveillez les alertes qui concernent leur entreprise. C’est ce qu’on appelle les signaux faibles et c’est très utile pour intervenir au bon moment.

Tout d’abord, utilisez les fonctionnalités d’alerting pour détecter les évènements porteurs d’opportunités de business dans votre activité.

Ensuite, prenez le réflexe d’aller régulièrement faire un tour sur votre fil LinkedIn : à vous de surveiller les publications de vos nouvelles relations.

Adoptez les bonnes pratiques du social selling en envoyant des infos personnalisées à vos prospects de temps en temps, pour garder le lien. Envoyez-leur un article qui correspond à leur secteur d’activité, félicitez-les quand leur entreprise remporte un prix… Peu de gens ont ce réflexe : profitez-en pour vous démarquer !

 

Convertir vos prospects en clients

L’idée est d’engager vos prospects et de faire partie de leurs contacts les plus actifs (et attentifs) : humanisez vos relations, et surtout proposez régulièrement votre aide de façon désintéressée. Le jour où votre prospect aura besoin d’un expert dans son domaine, c’est à vous qu’il pensera !

Bien sûr, ces pratiques sont assez chronophages. Mais nous pouvons vous aider à gagner du temps : contactez-nous pour une démo de notre outil qui vous apportera ces précieuses informations sur un plateau et vous permettra d’optimiser votre prospection commerciale !